Sites Internet

SAP propose un CRM «gratuit» pour les acheteurs ERP

SAP a déclaré cette semaine que les entreprises de taille moyenne qui achètent la suite Business All-in-One ou SAP ERP recevront également son application CRM (Customer Relationship Management).

L'offre s'accompagne toutefois d'une prise. Les clients obtiendront les licences CRM gratuitement, mais devront payer des frais de maintenance annuels, selon un porte-parole.

De plus, les entreprises doivent acheter au moins 15 licences professionnelles et 15 licences professionnelles limitées pour l'ERP (applications de planification des ressources d'entreprise). L'offre est disponible jusqu'au 18 décembre.

[Plus d'informations: Les meilleurs services de diffusion TV]

Business All-in-One est l'une des trois lignes de produits ERP de niveau inférieur vendues par SAP au-delà de son application ERP phare. Il commercialise également Business One, destiné aux petites entreprises, et met en place un déploiement incrémentiel de Business ByDesign, une suite à la demande avec une large gamme de modules fonctionnels.

L'offre de réduction CRM de SAP est sans aucun doute un effort pour consolider ventes effrénées de licences au milieu de l'économie lamentable. Mais cela pourrait aussi indiquer que les clients ne sont pas satisfaits des fonctionnalités CRM natives de Business All-in-One, que SAP a ajoutées en mai 2008, a indiqué China Martens, analyste du 451 Group.

Microsoft a annoncé avoir acheté une gamme de technologies centrées sur l'industrie auprès de partenaires pour l'aider à renforcer les capacités verticales de sa suite ERP Dynamics AX, et Oracle a fait une poignée de

Ces événements concurrents ne sont pas un hasard, étant donné la concurrence féroce des fournisseurs pour ces clients, non seulement entre eux, mais aussi en mode SaaS (logiciels en tant que logiciels). un service) pureplays tels que NetSuite et Salesforce.com.

Les vendeurs réalisent que "la croissance va venir du mid-market, c'est un nouveau champ d'entreprises avec des systèmes ERP hérités ou non. L'analyste du groupe Ray Wang.

Alors que les vendeurs ont certainement progressé dans le segment - l'annonce d'Oracle affirmait avoir augmenté sa base de clients moyens de 7 000 au cours des trois dernières années - beaucoup de moyennes entreprises tardent à adopter de nouveaux logiciels.

Une étude publiée par Aberdeen Research en août a révélé que seulement 28% des 313 répondants étaient sur la dernière version de leur système ERP. Trente et un pour cent étaient en retard d'une version, 13 pour cent étaient deux en retard, et 13 pour cent étaient encore trois versions en arrière ou plus, selon l'étude.