Sites Internet

Le chef de projet et le sponsor du SAP SAP Enterprise Support résignent

Le projet conjoint de SAP avec les groupes d'utilisateurs pour démontrer le rapport qualité-prix de son programme de soutien aux entreprises est toujours en bonne voie, a annoncé la société vendredi, malgré la démission des deux membres du groupe d'utilisateurs du projet.

Suite aux plaintes des utilisateurs selon lesquelles une modification du programme de support logiciel de SAP avait fait grimper les coûts de près de 30%, SAP a accepté de démontrer la valeur du support aux entreprises en développant un ensemble d'indicateurs clés de performance. Il a également proposé de retarder une hausse future des coûts de support s'il n'atteignait pas les objectifs liés à ces KPI.

SAP a contacté le SUGEN (User Group Executive Network), qui réunit les responsables des groupes d'utilisateurs SAP, pour travailler sur les KPI. SUGEN a mis en place une équipe de projet avec deux membres du groupe SAP Users Group (DSAG) en tant que chef de projet et sponsor du projet.

Cependant, le chef de projet Andreas Oczko et le sponsor du projet Otto Schell ont démissionné le 18 novembre , a déclaré vendredi un porte-parole de DSAG

Jean Leroux, président du Club des utilisateurs de SAP francophones (USF) et l'un des membres de SUGEN, s'inquiète des nouvelles, et suit de près le sujet, un porte-parole de USF a dit.

Malgré leur démission, Oczko, membre du conseil d'administration de DSAG responsable de l'exploitation, du service et de l'assistance, et Schell, membre du conseil d'administration de DSAG et vice-président de SUGEN, resteront impliqués dans le projet. La porte-parole de DSAG, Angelika Jung.

Jung ne dira rien de leurs raisons de démissionner de la direction du projet. DSAG pourrait avoir plus à dire sur la question la semaine prochaine, at-elle dit.

SAP n'a pas non plus rien à dire sur la cause des démissions. "DSAG est un groupe d'utilisateurs indépendants et nous ne pouvons pas commenter leur décision", a déclaré le porte-parole SAP Christoph Liedtke par e-mail.

Les démissions auront peu d'effet sur le programme de benchmarking, selon SAP. "Nous nous attendons à ce que le programme de KPI soit poursuivi par SUGEN", a déclaré Liedtke.

Le projet de mesure de KPI est sur la bonne voie et continuera, bien qu'il soit trop tôt pour spéculer sur les résultats. Le processus est très prometteur, mais il est prématuré de tirer des conclusions à ce stade - tant pour SAP que pour d'autres », a déclaré Liedtke.