Sites Internet

Satyam fait face à des réclamations d'environ 267 millions $ US

La demande intervient alors que Satyam, désormais dirigé par l'outsourcer indien Tech Mahindra, tente de prendre un tournant après que l'entreprise ait été plongée dans une crise financière en janvier.

Satyam En janvier, le fondateur de l'entreprise, B. Ramalinga Raju, déclara que Satyam avait gonflé les chiffres des recettes et des bénéfices pendant plusieurs années. Sa lettre de confession a également fait référence aux avances arrangées par Satyam des 37 compagnies, Satyam a indiqué dans le dépôt à la bourse.

Satyam a informé la bourse que les compagnies veulent l'argent pour rembourser leurs créanciers. Parmi les créanciers figurent Maytas Properties et Maytas Infra, deux sociétés de construction promues par la famille Raju.

Après avoir repris le conseil d'administration et la direction de Satyam en janvier, le gouvernement indien a décidé de lancer un appel d'offres pour sélectionner un investisseur stratégique. Tech Mahindra a été sélectionné dans l'offre, et a acquis une participation dominante de 43% dans la société.

La décision de Tech Mahindra et de sa filiale d'investissement Venturbay Consultants a été jugée risquée, car les résultats de Satyam ont dû être retraités par le gouvernement. Les comptes doivent encore être redressés.

Satyam a indiqué qu'il avait répondu aux avis juridiques des 37 compagnies, décrivant leurs réclamations comme "légalement intenables."

Le scandale financier à Satyam est toujours sous enquête par le Central Bureau of Investigation, un organisme fédéral, et le Serious Fraud Investigation Office du ministère des Affaires corporatives du pays. Raju et les autres accusés dans l'affaire sont en détention, mais n'ont pas été jugés ou condamnés.