Sites Internet

Samsung veut mettre des applications tierces sur des smartphones à bas prix

Samsung ouvre ses smartphones moins chers aux développeurs d'applications tierces avec le lancement d'une nouvelle plate-forme logicielle appelée Bada. Le premier téléphone exécutant le logiciel sera mis en vente au cours de la première moitié de l'année prochaine, avec plus de produits à suivre plus tard dans l'année, dit la compagnie mardi.

Bada n'est pas un nouveau système d'exploitation, mais une couche logicielle que Samsung a ajouté à son système d'exploitation propriétaire de téléphone mobile existant, permettant aux développeurs tiers de créer des applications pour ses téléphones. Bada pourrait également fonctionner sur Linux, a déclaré un porte-parole de Samsung.

Aujourd'hui, les smartphones ne peuvent pas réussir sans beaucoup d'applications: l'AppStore d'Apple a vu à cela. Samsung est conscient de cela, mais l'espace de la plate-forme mobile est déjà bondé. La grande question est de savoir si les développeurs veulent une autre plate-forme, selon Geoff Blaber, analyste chez CCS Insight. Samsung devra également convaincre les opérateurs, at-il dit.

[Plus d'informations: Les meilleurs téléphones Android pour tous les budgets. ]

Pour attirer les développeurs d'applications chez Bada, Samsung organisera des journées de développeurs à Séoul, Londres et San Francisco en décembre et janvier. Le SDK (Software Developer Kit) sera également disponible en décembre, a indiqué Samsung. Samsung prévoit d'ouvrir une boutique d'applications en ligne vendant des applications Bada au premier semestre 2010.

Samsung commercialise déjà des smartphones haut de gamme basés sur deux autres plateformes logicielles, Symbian et Android, qui commencent à être utilisées sur les smartphones à bas prix. d'autres fournisseurs. Cependant, Samsung a décidé de s'en tenir à sa propre plate-forme logicielle sur ses smartphones moins chers.

"C'est un moyen pour Samsung de différencier ses produits de la concurrence", a déclaré Carolina Milanesi, directrice de recherche chez Gartner. Cela signifie également que Samsung décide quelles fonctionnalités sont ajoutées et quand les téléphones sont libérés, selon Geoff Blaber, analyste chez CCS Insight. Il a déclaré que le développement de produits basés sur les autres plates-formes devait dépendre d'autres entreprises, a-t-il déclaré.